logoetslogan
revue de presse
Téléphone

+33 (0)1 56 76 90 40

Steriflow continue de miser sur l'innovation

l'essor parle de nous2

Des innovations majeures en 2016

L'année 2016 a été celle d'innovations majeures pour le leader de la conception et fabrication d'autoclaves de stérilisation et pasteurisation pour l'agroalimentaire et la pharmacie.

Il voit son chiffre d'affaires progresser depuis trois ans. « Nous avons connu une progression de notre chiffre d’affaires régulière depuis trois ans », commente Charles-Henri de la Motte, le dirigeant de Steriflow, spécialiste de la stérilisation et pasteurisation pour les secteurs de l’agroalimentaire et de la pharmacie. La société, dont le siège et l’usine de production sont basés à Roanne et les bureaux commerciaux en région parisienne, a atteint à l’issue du dernier exercice 20 M€ de chiffre d’affaires. L’effectif total avoisine la centaine de salariés, dont une douzaine basée à Clichy. Le bureau d’études comprend une quinzaine de personnes, dont les missions sont à la fois de répondre aux besoins des clients mais aussi d’améliorer de façon continue les process. Après des périodes fluctuantes dans son activité, Steriflow recourt à l’intérim pour satisfaire ses besoins en termes de personnel durant cette période faste. « Nous faisons aussi appel à la sous-traitance », précise le chef d'entreprise. 

Les volumes à l’export varient de 75 à 80 %. Les ventes les plus importantes sont réalisées avec le Benelux, l’Allemagne, la Pologne, la Corée, le Mexique, le Maroc ou encore la Jordanie. L'entreprise compte parmi ses clients des références comme William Saurin, Euralis, Saupiquet, Daucy, mais aussi des entreprises locales comme La Ferme Collet… 2016 aura été une année riche en innovations en partant des savoir-faire développés depuis 1974. Les process thermiques brevetés de stérilisation et de pasteurisation sont utilisés à 90 % dans l’agroalimentaire, le reste dans la pharmacie. Ils servent à conserver les denrées sous forme de boîtes (fer/acier), bocaux traditionnels en verre, barquettes et poches sous vide (légumes, plats préparés, baby-food…). Les résultats recherchés dépendent des process utilisés et des niveaux de température.

Un élargissement de l’offre technologique

Le process de base reposait jusqu’ici sur la technique statique à ruissellement d’eau surchauffée. Les paniers inox contenant les produits (flacons, poches, seringues, ampoules…) restent statiques sous le ruissellement d’eau pendant tout le cycle. Cette méthode de stérilisation est parmi les plus utilisées du fait de son homogénéité et de sa fiabilité mécanique. Il y a trois ans, la société développait un nouveau procédé à base d’air/vapeur mélangés grâce à une turbine. En 2016, elle a mis au point une table linéaire facilitant la maintenance rapide. « On évite au maximum l’arrêt de la production, explique le dirigeant, on a fait en sorte que la table qui soutient le panier résiste le plus longtemps possible ». Un facteur stratégique pour les industriels.   Autre innovation, en direction des artisans cette fois-ci, avec un nouveau système manuel facilitant le chargement des autoclaves de petite taille. Il est le fruit d’une collaboration avec le roannais Aprres industries. En 2015, Stériflow avait agrandi ses locaux d’une superficie de 450 m² pour la dédier au test des machines ou « Fat » (Factory acceptance test). « Après la validation des besoins, des dessins, puis de la machine, certains clients souhaitaient valider l’autoclave en conditions réelles. Notre espace Fat leur permet depuis deux ans de tester l’autoclave en dynamique sur notre site ». Autre avancée significative récente menée par la société, la mise au point de l’autoclave Shaka. Au lieu de rester statique, le panier est secoué dans l’appareil jusqu’à 150 coups/minute. « Une diversification réussie », souligne Charles-Henri de la Motte. Enfin parmi les investissements réguliers, figure en 2017 une soudeuse pour 100 000 €.

Ergonomie, traçabilité et maintenance à distance

« Nous continuons parallèlement à faire évoluer régulièrement les commandes numériques de contrôle pour les rendre plus ergonomiques. Nous disposons actuellement d’écrans multi-touches en 16/9e. Nos efforts portent aussi sur la traçabilité et la maintenance à distance. Même si une demi-douzaine de nos opérateurs se déplace chez le client pour l’installation et la mise en route des autoclaves, l’option de maintenance à distance est particulièrement précieuse pour notre clientèle basée à l’étranger ».

Lire l'article sur le site de l'essor ici.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux